Les enseignants jouent un rôle clé dans la réussite scolaire des élèves. Et même en disposant d’un bagage pédagogique, ils cherchent des réponses aux situations qu’ils vivent dans leur pratique quotidienne : gestion du stress, de la motivation des élèves, de l’autorité dans une classe

Lorsqu’on enseigne, avez-vous déjà remarqué comme nous ne connaissons pas ou peu le mode de fonctionnement de notre principal outil de travail : notre cerveau. Et pourtant c'est bien lui que nous demandons à nos élèves de mobiliser pour apprendre, mémoriser, comprendre. Faire un détour par l'organe même des apprentissages, le cerveau, semble donc primordial.

La formation professionnelle continue offerte par le Ministère leur permet donc de développer de nouvelles compétences soit individuelllement lors de formations proposées par l’IFEN, soit lors de journées pédagogiques organisées par l’établissement scolaire.

Je voudrais gérer les conflits et l’agressivité dans ma classe. Je désire :
  • Comprendre les formes d’agressivité
 (signes physiques et comportementaux)
  • Savoir que faire, quelle attitude adopter, que dire
  • Savoir quels faux pas éviter
Je voudrais réveiller la motivation des élèves dans ma classe. Je désire :
  • Comprendre comment fonctionne la motivation et la démotivation pour activer les bons leviers et amorçer une remise en action des élèves
  • Découvrir des outils pour stimuler la motivation et renforcer la confiance 
  • Adapter mon discours et mon attitude face à un élève démotivé, ou angoissé pour l’aider à se remettre en action
Les neurosciences, l'enseignement et moi

Les progrès considérables accomplis ces dernières années en neurosciences (les neurosciences cognitives et relationnelles) permettent de comprendre mieux le fonctionnement de notre cerveau quand il apprend.

Apprenons à utiliser les ressources naturelles de notre cerveau pour mieux apprendre et mieux transmettre :

- le fonctionnement du cerveau : cerveau rapide et lent, et sa plasticité

- Rôle des familles de mémoires

- apprendre à comprendre pour un jeu des questions simples

- Importance de la mémorisation active qui pousse à réfléchir et rester en action (par des questions, par la répétition, par le jeu, par la courbe de l'oubli) à la place d'une mémorisation passive (par coeur, répétition sans réflexion, lecture)
- Importance de l'empathie et de l'encouragement et le danger des critiques non constructives et de la course aux notes

Les profsseurs seront amenés à réfléchir à comment intégrer/adapter certaines de leurs pratiques pour intégrer ses nouvelles connaissances sur le fonctionnement du cerveau.

Besoin de changement? Appuyez sur START